Accueil > Cadre de vie > Environnement > Les conseils d’Octave > Gérer ses déchets verts et (...)

Gérer ses déchets verts et faire de la permaculture

Contenu de la page : Gérer ses déchets verts et faire de la permaculture

Pas question de les bruler, c’est interdit !

Autant profiter de ces matériaux en fin de saison avant d’envisager l’apport en déchetterie.
C’est surtout en automne et en hiver que le jardinier se retrouve avec une grande quantité de bois de taille, de feuilles, de gazon et l’apport en déchetterie devient inévitable.
Pourtant, il est facile de réaliser soi-même une butte en permaculture avec laquelle il est possible d’utiliser ces matériaux, la finalité étant d’y récolter l’année même des légumes pour toute la famille

  • Réaliser soit même un bac à ossature bois ne demande pas d’être un grand spécialiste en menuiserie ; scie, marteau, visseuse, clous ou vis, bèche seront les outils utiles pour devenir l’artisan du jour et réussir le montage. Il faut simplement dimensionner le bac en fonction des besoins et de la place dont on dispose. Pour éviter de multiplier les coupes et limiter les chutes, il faut tenir compte de la dimension standard des planches que l’on trouve chez les fournisseurs de matériaux.
  • Exemple de construction.

JPEG - 25.6 ko

Matériau planche de coffrage en sapin

  • Dimensions : 250 ml x 100ml - la largeur doit permettre d’accéder au centre du massif de chaque côté sans se casser le dos.
  • Hauteur. 20 à 40 centimètres selon le volume de déchets verts dont vous disposez. Il ne faut pas hésiter à décaisser (creuser) sous l’emprise de votre bac à l’endroit choisi . Le fait de creuser (10 à 15 centimétres) permet d’enlever le feutrage racinaire qui pourrait être gênant par la suite et la terre vierge dégagée sera réutilisée dans la réalisation du tumulus

En tas le surplus de branches et de bois pourront servir à abriter et à nourrir toute une petite faune et pourquoi pas un joli hérisson
herisson-image-animee-0083

A noter

Les bac de permaculture sont visibles au square David Ben Gourion, le jardin pédagogique de la Ville